PRISON

Quatre contes cruels qui nous plongent sans détour dans le milieu carcéral français avec toute sa violence,

son absurdité et son (in)humanité.

Scénario : Fabrice Rinaudo
Dessin : Sylvain DorangeAnne Royant
édition : la Boîte à Bulles

Préface : Rosanna Lendom

Guy partage sa cellule avec Vic, un héroïnomane, et Hassan, un SDF cambrioleur de bas étage à la santé précaire. Cela fait quelques jours que ce dernier se tord de douleurs dans son lit. Malgré ses demandes de soins répétées, l’administration pénitentiaire fait preuve d’une indifférence coupable. Malheureusement, la situation d’Hassan n’est pas une exception.

Derrière les portes d’acier vit aussi Toufik, un détenu psychotique oppressé par cet environnement pathogène, et Audrey,

une surveillante tombée tristement amoureuse d’un détenu. Les quatre contes cruels de Prison dressent le portrait d’un écosystème opaque et inhumain, où privation de liberté rime avec violence, privation de soin, de silence, de vie sexuelle et d’amour.

Avec, au final, un constat sans appel : la détention ne réinsère pas. Elle sanctionne, elle brime, elle humilie, elle favorise le suicide

et la récidive. La prison, cette Ogresse, ne protège personne. Elle les déshumanise.

Entre documentaire et roman noir, Prison brosse un portrait au vitriol d’un univers carcéral au-delà de tout cliché.

Postface de
la Ligue des droits de l’Homme.

wix2
wix2
press to zoom
wix3
wix3
press to zoom
wix4
wix4
press to zoom
wix5
wix5
press to zoom
wix6
wix6
press to zoom
1/1
wix.jpg